[Avis] C’est pas ma fote, j’ai un trop gros QI : La précocité intellectuelle considérée comme seule cause d’échec scolaire – Anne Débarède

Je ne sais pas si j’en avais parlé ici mais j’ai posé ma plaque il y a plusieurs mois déjà. Je reçois des enfants et adolescents pour toutes sortes de problématique. J’ai raffraichi ma bibliothèque « pro » en y ajoutant les dernières parutions sur diverses thématiques qui  concernent mon activité. Parmi elles : La précocité intellectuelle (ou encore, le HPI, les zèbres, les surdoués… comme vous préférez, tout ça c’est du pareil au même 😉 !!).

41qMZU7A7wL._SY445_

J’ai donc acheté ce livre : « C’est pas ma fote, j’ai un trop gros QI : La précocité intellectuelle comme seule cause d’échec scolaire » d’Anne Débarède… Et… Je ne vous le conseille pas !!!

Je suis assez scandalisée quand je tombe sur des ouvrages de ce type. D’ailleurs, le choix des éditions montre bien qu’aucune expertise scientifique n’a été effectuée prétendant à une vulgarisation pour le grand public ! Oui mais… je me mets à la place des parents… Que comprennent-ils de ce type de bouquin ? En gros : (a) que la précocité n’existe pas vraiment (C’est le ressenti que j’ai eu) ; (b) que les psy sont des incapables – évaluant à tire larigot à l’aide du « ouisque 4 » (oui oui, elle prend les gens pour des neu-neu)… Je caricature un peu hein, car j’ai quand même trouvé deux trois trucs intéressants dedans faut pas tout dénigrer non plus 🙂

L’idée n’était au fond pas mauvaise, tenter de montrer que l’échec scolaire n’est pas systématiquement impactée par une intelligence significativement supérieure. Pourtant, ce qu’elle met en évidence renvoie à « l’inverse »… Et ça je ne comprends pas. Pourquoi ne rien prôner du tout et analyser « scientifiquement » à l’aide quelques chiffres – les scientifiques ont travaillé sur la question me semble-t-il (et même dans mon labo donc…) – les corrélations existantes (car OUI il y en a). Pourquoi, au lieu de parler de son enfance et d’en faire un exemple de 10 pages absolument hors sujet, ne pas proposer des études de cas comparables ou justement suffisamment différentes pour montrer à quel point cette problématique est complexe, source de problèmes parfois pour l’enfant et sa famille, mais pas une fatalité ? J’ai vu qu’elle était praticienne et depuis un bail, elle doit donc avoir un tas d’exemples à nous proposer et pas juste une caricature d’un petit gamin hors norme  cas unique dans une carrière ! Pourquoi au lieu de dénigrer les associations (elle cite MENSA et là oui je corrobore ses propos), ne pas encourager les parents à se rapprocher d’autres associations moins « élitistes » telle que l’AFEP pour trouver des ressources, des conseils, des témoignages d’AUTRES PARENTS… Tout ça n’apparaît nul part et manque cruellement.

En gros, un ouvrage que je ne conseille pas si vous êtes concerné par la précocité intellectuelle de près ou de loin. Si toutefois, vous souhaitez vous faire votre propre avis, vous pouvez retrouver le bouquin ici 🙂

C’est pas ma fote, j’ai un trop gros QI : La précocité intellectuelle considérée comme seule cause d’échec scolaire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s